top of page

InnoVitam

Face au développement du projet InnoVitam (autrefois appelé Zone d'innovation Littoral Est) » PAR et POUR les entreprises privées, l'avenir des populations et des quartiers de Maizerets, Vieux-Limoilou et Vieux-Moulin est en jeu ! La Table citoyenne Littoral Est se mobilise pour une vision territoriale organisée PAR et POUR les communautés locales.

Appuyez les revendications!

1. Un plan d’urgence pour faire face à la crise du logement

2. Une forêt urbaine et un véritable accès au fleuve

3. La conversion du garage municipal en centre social autogéré (coin Henri-Bourassa/Canardière)
 

Dans les médias

InnoVitam: la Table citoyenne veut un plan d’urgence pour le logement

Journal de Québec, 16 janvier 2023

16 janvier photo jdq.PNG

Journal de Québec, 20 décembre 2022

Capturess.PNG

InnoVitam: aucun débat possible sur la vocation des terrains, déplorent des citoyens

Le Centre social autogéré de Maizerets: un projet «par» et «pour» les populations des quartiers du Littoral Est!

LeSoleil, 22 juin 2022

garage-municipalgrtablecitoyennelittoralest-1200x675.jpg

Consultations sur les quartiers de la Canardière

Cover mémoire.png
ZILE-terrains2.png

15 terrains publics
décontaminés aux frais des contribuables dans le but d'être liquidés à des entreprises étrangères

430 000 m² de terrains

équivalents à 80 terrains de football

Au Québec, les « zones d'innovation » matérialisent le rêve que poursuit François Legault depuis 2013: le « Projet Saint-Laurent ».

En somme, les « zones d'innovation » visent à regrouper des industries privées et étrangères tout le long de la vallée du Saint-Laurent.

Dans ce contexte, la Ville de Québec propose, depuis août 2020, d'implanter, en plein coeur du quartier Maizerets, une zone techno-industrielle développée PAR et POUR des entreprises privée
s. Depuis que le projet Laurentia a été vaincu, ce projet de zone s'appelle désormais Innovitam
.


Pour ce faire, la Ville de Québec prévoit attirer jusqu'à 12,5 G$ d'investissements d'ici 2035 et vendre 15 terrains publics à des entreprises privées après avoir été décontaminés aux frais des contribuables.

Or, depuis 2020, la Table citoyenne Littoral Est demande un débat public et propose une vision citoyenne écologique et sociale.

Jusqu'à maintenant, la Ville de Québec a complètement ignoré les demandes citoyennes. Les trois partenaires du projet, soit la Ville de Québec, Québec International et l'Université Laval semblent déterminés à imposer leur vision aux communautés locales.

Mais les citoyen.ne.s n'ont pas dit leur dernier mot...

bottom of page